In Lila you trust

17 janvier 2011

CHOUETTE!!!! Encore un pavé ou je me plains! Et pourquoi? Parce qu'il est 4h et que c'est pas une heure où j'ai trouvé quelqu'un pour déverser mes râles. Alors tiens, voici mes états d'âme anonyme qui me lit, je te conseille de fuir au plus vite. Je suis le genre de personne qui aime bien dire qu'elle a envie de mourir, mais ne t'inquiètes pas, c'est pas dans mes projets, c'est pour porter la plainte à son paroxysme tu vois, pour bien faire comprendre que mon malheur, il est pire que celui des autres. Si, si, c'est vrai!
Allez, j'ai encore plein de truc à dire, tellement que ca sait plus par où sortir et ca me donne la gerbe. Je vais me coucher et espérant que quand je me réveillerai, je serai jolie et talentueuse. AHAH! A+

Posté par Lila_ à 04:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 septembre 2010

Il parait que j'ai un bug des neurones. Un truc qui fait que ca libère pas l'hormone du bonheur.
Je sais pas si c'est ça mais en tout cas, c'est pas agréable. Mon intérieur, c'est un peu comme un fruit oublié, tu l'ouvres en deux et tout est pourri. Mais ca fait plus une sensation de mur qui s'effrite tu vois? Des petits bouts, qui s'arrachent partout à l'intérieur, des petits bouts pointus, qui griffent et qui s'amoncèlent dans mes tripes, un gros nœud bien lourd. Et ma tête, mon dieu ma tête... je veux dire, l'intérieur quoi: C'est Katrina, le tsunami, le World Trade Center, du vent, de la poussière, des vaches qui s'envolent, des toits qui s'arrachent.
Il me reste 8 minutes de batterie, 8 minutes pour trouver comment décrire la gangrène, la lèpre hypothalamique, le pourrissement vicéral, le début de la fin, la fin du début.
J'ai envie que ca cesse, je voudrais une amputation de la cohue qui me sert de pensée. Je voudrais me fracasser la tête contre un mur, la plomber, la saigner comme un mouton. L'arrêter.

Posté par Lila_ à 03:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2010

White page syndrome

Posté par Lila_ à 01:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2010

Encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser

encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser

encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser

encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser

encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser

encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser

encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser encaisser ...

Posté par Lila_ à 00:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 octobre 2009

Écrire écrire écrire écrire… Lire, regarder, compter, lire, apprendre. EMMAGASINER, tout ça pour quoi ? L’issue est la même pour tout le monde, mais ça on le savait déjà. Ça m’obsède en ce moment, cette idée de « passer sa vie à la gagner ». J’ai peur. Peur d’avoir une vie plate, rangée et de me satisfaire de ce confort routinier. Je veux un vrai but, plus grand que de m’insérer correctement dans les codes, d’avoir un boulot, une famille et un chien. Je veux pas me retrouver dans 20 ans à me rendre compte que j’en ai chié pour arriver à un espèce de bonheur factice. Alors bon, ok aujourd’hui avoir un boulot qui tient la route et une maison c’est faire partie de ceux qui n’ont pas à se plaindre et quoi ? Elle est où la vraie vie dans tout ça ?

Revivre le même jour pendant des années en attendant le week-end, ça me rend malade rien que d’y penser…

Posté par Lila_ à 05:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 août 2009

Personne ne veut de moi et il est l'heure où je pleure sur mon triste sort. J'ai appris qu'aujourd'hui c'était l'anniversaire d'un de mes vieux amis, celui qu'on a enterré Jeudi, il s'appellait Freddy. On m'a dit "c'est la vie". Si vivre c'est mourir à 20 ans alors qu'est ce qu'on fait après? Après, on range tous ca dans le tiroir passé et on continue d'avancer, comme si de rien n'était. C'est ca la vie, être égoïste et se prouver qu'on éxiste. Alors je fais une tarte à la tomate et je vais au cinéma.

Posté par Lila_ à 16:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 juillet 2009

La salle de bain récurante, écoeurante, désespérante

J'ai décidé de réapprendre mes figures de style. Oui parce que c'est bien joli de connaitre des mots comme chiasme, litote ou encore anacoluthe mais de savoir ce que c'est, c'est la classe. Je suis malade des relations sociales, moi qui pensait être un être (antanaclase) plutôt sociable, il s'avère que je ne puis fréquenter les mêmes personnes plus de quelques mois sans me lasser. C'est l'été et je n'arrive pas à me projeter plus loin que la prochaine fois où j'irai me coucher, je suis même plus face à un mur, je suis dans le mur, JE suis le mur. Le mur de Berlin? Celui qui s'est éparpillé sur le sol 7 jours exactement après que j'ai ouvert les yeux pour la première fois. J'ai envie d'être ce mur et d'attendre le jour ou on aura réussi à me détruire totallement, le jour de la réunification. Je suis un zombie intérieur, un rafistolage de chairs errant. Un extérieur humain et un intérieur vide.

ON T'AS DÉJÀ DIT DE

P A S   T E   F I E R   A U X   A P P A R E N C E S .

Image_11

Posté par Lila_ à 03:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2009

PUTREFACTION MENTALE


Douleurs cervicales. Homicide matinal. Odeur infernale. Délire paranormal. Senteurs estivales. Cavité nasale. Morceau d'encéphale. Diagnostic Prénatal. Instinct animal. Combinaison fatale. Prothèse chirurgicale. Cerveau dans la poèle. Consistence de céréales. Pulsions cannibales. Besoin primordial.Silence glacial. Appareil génital. Jour de carnaval. Performances vocales. Chute à l'horizontal. Injection léthale. Couronne florale. Quotidien banal. Appareil colossal. Lumière virginale. Orgueil monumental. Ma vie dans un bocal.Etape initiale. Idées bancales. Ambiance d'hopital.
Fièvre de cheval. Rendez-vous Place Pigalle. Prêt pour le final?

Posté par Lila_ à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2009

"La belle Alice nous a menti sur les merveilles de son pays"

vert

Posté par Lila_ à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2009

Des relents de colère  comme quand on se force à manger un truc qu'on aime pas. J'en veux au monde entier mais je me contiens. J'en veux à ceux qui font des reproches sans savoir et surtout sans comprendre, sans jamais avoir rien compris. Tous ceux qui m'ont dit, ca va passer. Plantez-vous un couteau dans les poumons et inspirez un grand coup, ca va passer... Il parait que c'est dans les pires moments qu'on voit qui sont ses vrais amis, c'est bizarre parce que là je vois personne. Où êtes-vous? Vous qui m'avez dit, tu peux m'appeler quand tu veux, je serai là. J'ai envie de vous dire de crever pitoyablement mais c'est pas socialement correct alors je me contiens, encore. Mon intérieur voudrait que je n'arrète pas ici mon dégueuli de reproches mais je sais plus comment les dire. Je sors mardi de l'hopital. Après, je sais pas...

Posté par Lila_ à 13:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]